Les grands groupes propulsent un « monsieur Digital » au comex

« Reste qu’il n’est pas toujours facile de peser sur les décisions de tels mastodontes. […] Les CDO ne siègent pas tous au comex. Et leurs missions, comme leurs moyens, varient. « Tous n’ont pas la même capacité d’action, souligne Ambroise Huret, du cabinet Eleven. Cela dépend de leur place hiérarchique, leur budget, leur équipe et leur capacité à modifier la feuille de route de l’informatique. » Certains ont renoncé à créer de tels postes. « Nos CDO sont partout dans l’entreprise », dit BNP Paribas. Il n’y a d’ailleurs pas de CDO chez Google. »

 

Lire la suite dans Les Echos

Autres publications

Breves

Le succès du start-up studio d’eleven : les consultants à la sauce Entrepreneur

La révolution numérique est un gigantesque banquet autour duquel de nombreux acteurs des services aux entreprises se pressent. Les cabinets de conseil en stratégie ne font pas exception à la… Lire la suite

Articles

Offrir une expérience client «phygitale» optimale

Amazon, Bookings, Uber ont-ils gagné la bataille sur les acteurs traditionnels ? Les Bricks and Mortar sont-ils voués à disparaître, ou peuvent-ils encore faire la différence et regagner des clients en… Lire la suite

Breves

Eleven collaborateur du « Startup Studio » du groupe Total

« Total a lancé son propre “Startup Studio”, en collaboration avec Numa, Roland Berger et Eleven. Dans une logique évidente de transformation numérique, le groupe veut accélérer la mise en oeuvre… Lire la suite